Infos pratiques COVID-19

Tout savoir sur le drapeau et l’hymne de la Martinique

Tous les pays du monde ont un symbole donné qui les caractérise d’une façon ou d’une autre. L’un des éléments qui représentent l’emblème de toute nation est, à n’en point douter, le drapeau. Il s’agit d’une petite étoffe sur laquelle sont représentés des signes, des couleurs et des images données. Dans les Caraïbes, une île retient notre attention quand il est question de parler du drapeau d’un territoire : la Martinique. Pourquoi ? Parce qu’il y a trois différents drapeaux pour cette seule île.

Tout savoir sur le drapeau et l’hymne de la Martinique

La Martinique, territoire français d’outre-mer, caractérisé par de sublimes paysages, regorge une histoire riche, et une culture marquante. Son drapeau national reste le tricolore bleu blanc rouge hexagonal. Mais au fil des époques, force est de constater qu’elle arbore plusieurs bannières représentatives des populations ou d’idéologies politiques. L’île a donc composé avec un étendard frappé de serpents, puis rouge vert noir, ainsi que différents hymnes. Le plus récent date de mai 2019. Que vous vouliez les collectionner ou les acquérir en raison de leur emblème qu’ils célèbrent, voici un petit rappel sur l’histoire des emblèmes de la Martinique, son drapeau Ipséité et son hymne.

Drapeau et hymne de Martinique : Emblèmes riches en symboles

L’île aux fleurs, un territoire toujours français

En tant que département français, le drapeau officiel de la Martinique demeure celui de la métropole française. Il se retrouve devant tous les édifices, mairies et lieux publics de l’île de rêve, objet de convoitise.


Cependant, tout comme plusieurs DOM-TOM (départements et territoires d’outre-mer), cet ancien territoire colonial joint au drapeau public tricolore bleu blanc rouge un étendard local, porteur des valeurs typiques de la Martinique. S’il reste officieux, cette bannière n’en représente pas moins la culture, le patrimoine et l’histoire de la région. Le cas France Martinique est similaire à celui de la France Guadeloupe, Guyane, La Réunion, ou Mayotte.


Le bastion martiniquais s’est récemment réinventé de nouveaux drapeau et hymne le 10 mai 2019, représentatif de la région sur le plan sportif, culturel ou autres. Ces symboles sont le fruit d’un référendum consultatif du peuple qui a choisi parmi plusieurs propositions chargées de signification. Ces emblèmes succèdent ainsi aux drapeaux et hymnes qui ont marqué le parcours de la Martinique depuis la colonisation.

La Martinique : l’île aux 3 drapeaux

La Martinique fait partie de ces contrées qui ont connu différents drapeaux. Ce DROM a eu comme beaucoup d’autres, le drapeau français. En 1766, un autre drapeau a fait son apparition et plusieurs bateaux l’ont arboré. Plus tard, un autre Drapeau Martinique verra également le jour, même si son origine semble être antérieure à celui de 1766. Quels sont donc ces différents drapeaux ?

 

Serpent et île de Martinique : symbole esclavagiste ou de royauté ?

Le drapeau serpents fer-de-lance de la Martinique

Créé en 1766, le pavillon de la marine marchande n’est rien d’autre que le drapeau aux quatre serpents. Il évoque l’esclavagisme prospère grâce au commerce de l’époque. Il arbore un fond bleu divisé en quatre parties par une croix blanche. Dans chacun des 4 carrés se dresse un serpent blanc qui représente les reptiles venimeux trigonocéphales, aussi surnommés fer-de-lance.

 

Drapeau martinique 1

Composition du drapeau 4 serpents de la Martinique

L’emblème est constitué de :
⦁    4 rectangles bleus séparés par une croix blanche.
⦁    Au milieu de chaque rectangle trône un reptile connu de tous les habitants de l’île. Il s’agit du serpent fer-de-lance. C’est d’ailleurs une espèce de serpent qu’il ne faut surtout pas approcher.
⦁    Par ailleurs, le drapeau aux quatre serpents est un ensemble de symboles renvoyant à l’île de la Martinique.
⦁    La croix ne fait que représenter le christianisme.
⦁    Le bleu fait référence à la mer.
⦁    Le blanc symbolise le droit divin.

Ces reptiles seraient, selon une légende, introduits à l’intérieur de l’île pendant la traite négrière pour pousser les esclaves à fournir plus d’efforts au labeur. Hissé sur tous les navires de commerce d’esclavagistes à l’époque, il est décrié comme un symbole majeur de la période de l’esclavagisme par certains indépendantistes. Malgré cette polémique, il fait partie des drapeaux les plus utilisés sur l’île aux fleurs, aux évènements publics, culturels, dans les lieux touristiques, près du drapeau officiel français, et incarne même la royauté.


En 2018, le symbole de cet emblème était encore visible sur l’uniforme des gendarmes de l’île. Comme mentionné plus haut, le drapeau français faisait toujours office de drapeau officiel ; mais cela n’a pas empêché le drapeau aux 4 serpents de s’imposer sur l’île, réalisant son objectif premier qui était d’établir une différence entre la Martinique et la métropole.


Le Drapeau Martinique aux quatre serpents a longtemps été controversé, et cela pour plusieurs raisons. En effet, de nombreux bâtiments de la marine de l’île l’utilisaient comme emblème déjà en 1766. De même, il se retrouvait aussi sur les navires négriers. Cet état de choses poussa beaucoup de personnes à l’associer à l’esclavagisme.

De nouvelles couleurs, reflets de convictions politiques fortes

Le drapeau Rouge-Vert-Noir de la Martinique, symbole politique et nationaliste

Après cet étendard controversé, finalement retiré des emblèmes de gendarmes par le président Emmanuel Macron en octobre 2018 en raison de multiples requêtes de rejet du pavillon aux serpents, un autre drapeau a aussi marqué la région.
À cette époque, le parti politique indépendantiste Modernas voit son chef, Garcin Malsa élu maire, hisser un nouveau drapeau public à la mairie de Saint-Anne. Il est question du drapeau rouge vert noir qui se dresse ainsi en 1995, sur décision du conseil municipal.

 

Drapeau martinique nationaliste rouge noir vert

 

Son origine semble remonter à un leader dénommé Francis Fabulé, qui mena de grandes révoltes en 1665 grâce au soutien d’autres esclaves. Cet emblème sera encore brandi en 1801 lors de nouvelles révoltes d’esclaves au Carbet, puis en 1870 lors de l’insurrection du Sud. Ce rouge vert noir apparait encore lors du Manifeste d’OJAM (Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique). Il s’agit d’une révolte qui a pour slogan « la Martinique aux Martiniquais ». L’objectif est le brandissement des couleurs expressions parfaites des réclamations des partisans qui manifestaient pour voir émerger une Martinique plus émancipée. Il demeure un symbole pour chaque partisan de groupes politiques. C’est également une représentation de force et de résistance pour toute la communauté des habitants de l’île désormais dotée de nouveau drapeau et hymne.

L’histoire de ce drapeau est aussi riche que celle du précédent. Après sa victoire aux élections municipales, Garcin Malsa, alors président du parti indépendantiste, hisse cet emblème au-dessus de la Marie Saint-Anne. Contrairement au drapeau aux quatre serpents, l’origine du drapeau nationaliste n’est pas très exacte. Par contre, de nombreux spécialistes affirment qu’on peut retrouver sa trace en 1665.
Ce Drapeau Martinique refera surface en 1801 au cours d’une révolte d’esclave. En tout, des manifestations en Martinique ont vu ce drapeau servir de symbole. Il fait encore office de Drapeau Martinique au cours des manifestations des mouvements sociaux ou des groupes politiques.


Il est composé de trois couleurs :
⦁    Rouge
⦁    Vert
⦁    Noir

Bien qu’étant officieux, le drapeau aux quatre serpents et le drapeau nationaliste sont toujours présents sur l’île. Comme c’est le cas dans plusieurs sociétés, ces emblèmes ont des partisans et d’autres qui s’y opposent. Qu’ils soient reconnus ou non, ces deux drapeaux sont des reliques du passé et des vestiges de l’histoire de la Martinique. Cependant, un évènement viendra changer la donne à partir de 2018.

 

Nouveaux symboles acceptés par la Martinique entière : l’Ipséité

Ipséité : le drapeau officiel de l’île

Quel drapeau Martinique choisir ? C’est la question posée aux Martiniquais suite à un concours lancé en 2018 pour trouver un nouvel hymne et un nouveau drapeau qui seront porteurs des valeurs de la région.

Le concours a 2 objectifs :
1.    Doter la Martinique d’un drapeau
2.    Doter l’île d’un hymne national.
À la suite du concours, c’est le drapeau Ipséité qui remporte la première place et devient même un emblème pour la Martinique. En effet, ce drapeau est utilisé dès 2019 à l’international, aussi bien pour les manifestations que les évènements sportifs et culturels. 

Pour rappel, il s’agit d’un emblème crée par Johnny Vigné, un graphiste et un motion designer. Il a décidé de nommer son œuvre en s’inspirant de la chanson Ipséité du célèbre artiste belge Damso.


Ce drapeau prévu pour la représenter lors des manifestations internationales pour le sport et la culture raconte a lui seul la Martinique en un seul regard.


Avec un fond bleu et vert, le drapeau Ipséité présente une symbolique très forte qui rappelle les caractéristiques naturelles de l’île qui sont parmi ses atouts majeurs :

  • le bleu pour l’océan atlantique et la mer des Caraïbes qui la bordent, et
  • le vert pour sa nature verdoyante et la rcihesse de la flore locale qui illuminent le paysage par sa beauté.

De plus près, tout observateur remarquera que le drapeau de la Martinique est segmenté en 8 parties. Ses deux couleurs s’alternent en 8 segments qui évoquent les 8 langues qui ont animé la vie martiniquaise au fil de l’histoire : l’anglais, le français, le créole, l’espagnol, le portugais, l’italien, et aussi le chinois et l’arabe.


Saviez-vous que la Martinique comporte 34 communes ? C’est ce que représentent au centre du nouveau drapeau 34 étoiles, une pour chaque commune de l’île. Elles s’alignent en cercle autour d’un strombe géant encore appelé Lambi, un coquillage célèbre qui jonche les fonds des eaux martiniquaises.

 

Drapeau martinique ipseite

 

Ce drapeau Ipséité, nouveau pavillon martiniquais, arrive avec un nouvel hymne appelé l’Horizon, alors qu’il faisait face aux propositions de deux drapeaux concurrents dénommés Acaéra, et le Flamboyant. Qui plus est, ce nouveau drapeau et cet hymne sont la somme des différentes représentations qu’a connues ce département français.


En fin de compte, ces différents drapeaux sont indissociables de la vie de l’île aux fleurs, et en relatent les vagues de son passé houleux. Signe de rang social ou de courage des acteurs politiques marginalisés, ou encore d’un nouveau regard sur la Martinique moderne, on pourrait presque parler d’une liste. Chacun d’eux reste encore disponible à juste prix, pour permettre à tous de choisir le message qui lui tient le plus à cœur sur cette île de rêve.

 

Des designs à s´arracher ! Acheter un drapeau Martinique sur notre boutique souvenir

Acheter drapeau martinique designs t shirtSélectionner le design de votre choix et l´article de votre choix pour créer vos souvenirs sur notre boutique Martinique 972