Randonnée sur la montagne Pelée Martinique

Pratiquer la randonnée sur la Montagne Pelée en Martinique

Les promenades et les randonnées offrent de magnifiques vues sur la flore d’altitude martiniquaise, rare et préservée. Il est important de rappeler les fondamentaux de la Montagne Pelée, en présentant les caractéristiques sismiques de l’île de la Martinique et la terrible éruption volcanique de 1902. Le patrimoine floristique de la Montagne Pelée est une invitation à découvrir les flancs enchanteurs et la végétation luxuriante de ce volcan. On y trouve des lieux de mémoire et de réflexion incontournables à visiter avant de partir sur le terrain pour la grande ascension du point culminant de l'île aux fleurs, qui demeure le seul volcan actif de la Martinique. La ville de Saint-Pierre est, entre autres, le vestige d'une catastrophe naturelle.

Nous vous invitons à désactiver l'option blocage des publicités de votre navigateur pour visualiser toutes les offres.

Nature martinique

L'exceptionnel patrimoine floristique des flancs de la Montagne Pelée

Sur les sommets volcaniques des petites Antilles, s’est installée une végétation originale. Les conditions climatiques difficiles et l'isolement géographique favorisent la présence d'espèces endémiques. La végétation des sommets de la Montagne Pelée est en effet soumise à de basses températures qui atteignent parfois de 8 à 10° C, une importante nébulosité, des précipitations qui dépassent les 10 m par an. La violence des vents de nord-est a également imposé une forme ramassée aux arbustes, des feuilles épaisses et coriaces ou encore possédant une pilosité originale. C’est le cas des :

  • Fuchsia Montagne
  • Thym Montagne
  • Ananas Montagne
  • Myrtille des Hauts

Tout au sommet de la Montagne Pelée apparaît la savane altimontaine caractérisée par une épaisseur de mousses variées, d’où émergent des plantes naines et rabougries. Sur les pentes abruptes, les fleurs d’un rouge vif, des Pitcairna spicata, attirent le regard. Beaucoup d’espèces de ces sommets sont rares, certaines sont endémiques de la Martinique. Il convient donc de les protéger.

 

La Montagne Pelée et ses beautés volcaniques

Pour les randonneurs amateurs des beautés floristiques et géologiques de la Martinique, un détour par le volcan Pelée est indispensable. Situé dans la moitié nord de l’île, cet édifice volcanique toujours en activité s'élève à 1397 mètres d'altitude. Aujourd’hui rigoureusement contrôlé par les sismologues de l’observatoire volcanologique de la Montagne Pelée, il offre de très belles randonnées sur ses sentiers, dessinant de superbes panoramas par temps dégagé. Au sommet, une vue magnifique sur la commune de Saint-Pierre et ses environs est à couper le souffle.

Le volcanisme actif mais lent de la Montagne Pelée

À l’échelle de la Martinique, la Montagne Pelée dispose  d'un domaine volcanique imposant : l’édifice actuel couvre une superficie d’environ 120 kilomètres carrés. Sept communes sont installées sur ses flancs : Le Prêcheur, Saint-Pierre, le Morne-Rouge, Grand-Rivière, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe et Macouba. Elles représentent une population de près de 35 000 habitants.

À l’échelle des Caraïbes, la Montagne Pelée fait partie d’un arc volcanique qui s’étend sur près de 850 kilomètres, depuis Puerto Rico jusqu’au continent sud-américain dans la zone de subduction entre les plaques Caraïbes et Atlantique. Le phénomène est à l’origine du volcanisme de l’arc des Petites Antilles (au total 10 volcans en activité dont celui de la Montagne Pelée), un volcanisme qui reste conditionné par le frottement des deux plaques en mouvement : plutôt lent, avec une faible vitesse de subduction, ce phénomène tectonique provoque des séismes régionaux plutôt rares.

L'éruption de la Montagne Pelée de 1902

L’éruption magmatique de 1902 a frappé la mémoire collective de l'île de la Martinique, en provoquant la mort de 29 000 victimes. À l’époque, la vulcanologie et la sismologie n’en étaient qu’à ses balbutiements et il n’était pas alors possible de prévoir l’ampleur de cette éruption très violente. L'explosion du volcan a entraîné une nuée ardente de cendres et de poussières, puis de l'écoulement de la lave, détruisant tout sur son passage. Elle se soldera par la disparition de la ville de Saint-Pierre le 8 mai 1902, la destruction du bourg du Morne-Rouge le 30 août 1902, et par de très lourds dommages dans les localités du Prêcheur, de Grand-Rivière, de Basse-Pointe et d’Ajoupa-Bouillon. Face aux menaces volcaniques, il n’existe pas de parade à proprement parler, si ce n’est la surveillance constante de l’édifice volcanique afin de prévoir une future éruption (rôle de l’observatoire volcanologique de la Montagne Pelée), et l’aménagement préventif du territoire.

Ashes 1867440 640

 

Les ouvrages sur l'histoire de Saint-Pierre et du volcan Pelée

Une sélection de livres qui retracent l'histoire de la plus terrible éruption volcanique du XXè siècle dans les petites Antilles. Ainsi, certains ouvrages décrivent le mode de vie des habitants de la ville de Saint-Pierre avant la catastrophe. Certains livres, plus scientifiques, expliquent comment le volcan s'est réveillé et n'a laissé que des ruines après l'écoulement de la lave ardente.

livre éruption de la Montagne Pelée

Martinique 1902, l'apocalypse : Explosion Montagne Pelée-Saint-Pierre entièrement détruit Relié – 14 mai 2016

La plus grande catastrophe de la Martinique fut l'éruption de la Montagne Pelée le 8 mai 1902, faisant plus de 30000 victimes. La commune de Saint-Pierre fut dévastée en 2 minutes, laissant un paysage de désolation avec une coulée de lave ardente. Une époque terrible qu'ont dû vivre les Martiniquais, marqués à jamais. 

Ouvrage sur la vie des Martiniquais avant l'éruption

Pierrotins et Saint-Pierrais : La vie quotidienne dans la ville de Saint-Pierre avant l'éruption de la Montagne Pelée en 1902. 1 juin 2002

Auteur : Liliane chauleau

Le livre est un hommage au peuple pierrotin avant la terrible éruption de la Montagne Pelée en 1902. Saint-Pierre était une ville autrefois jeune et dynamique. L'ouvrage retrace la vie de ses habitants au XXè siècle, et évoque certains aspects de la commune. De nombreux témoignages sont présents dans le livre, nous plongeant dans la culture et le mode de vie des Pierrotins, mais également de la place importante de Saint-Pierre dans toute la Caraïbe avant sa disparition.

Destruction de Saint-Pierre en 1902

Apocalypse à Saint-Pierre - La tragédie de la Montagne Pelée. Broché, 3 octobre 2007.

Auteur : Frédéric Denhez

Quelques jours avant l'éruption de la Montagne Pelée, des signes avant-coureurs alertent la population de Saint-Pierre à un danger imminent. Certains habitants se réfugient sur les hauteurs ou s'embarquent vers d'autres destinations. Le matin du 8 mai 1902, le volcan se déchaîne sur la ville de Saint-Pierre, et détruit tout sur son passage en 90 secondes. L'ouvrage nous plonge au coeur de cette terrible époque, en racontant comment 2 hommes ont survécu à l'éruption.

 

ouvrage scientifique sur l'éruption de la Montagne Pelée

La Montagne Pelée se réveille : comment se prépare une éruption cataclysmique - Broché, 1 octobre 1988.

Auteurs : Pierre Brousse, Simone Chrétien, par La Salle.

Un ouvrage complet et scientifique sur l'éruption de la Montagne Pelée en 1902. Le drame de Saint-Pierre est revu point par point, avec des explications scientifiques détaillées, afin de mieux comprendre comment un volcan se réveille et peut dévaster toute une région en quelques instants. Ainsi, le livre nous dévoile quels sont les signes visibles ou ressentis quelques jours avant le drame. Toutes les explications sur les nuées ardentes, les projections de cendres et les coulées de lave.

Le monde face à l'éruption de la Montagne Pelée

La catastrophe de la Montagne Pelée - Broché, 23 mars 2017

Auteur : Jean-Paul Poirier

L'éruption de la Montagne Pelée a marqué la conscience collective en cette terrible journée du 8 mai 1902. Le monde entier s'est intéressé à la tragédie de Saint-Pierre, la presse en parlait et donnait son point de vue. Dans cet ouvrage, l'auteur relate les faits avec les différents points de vue de la presse parisienne, et s'intéresse sur l'intervention des Etats-Unis qui ont envoyé les premiers secours. A l'époque, de nombreuses controverses sur la recherche des responsabilités et l'attitude des autorités sont un problème qui reste d'actualité pour l'avenir.

Ouvrage sur l'éruption du volcan Pelée et ses conséquences

Le désastre de 1902 à la Martinique : l'éruption de la Montagne Pelée et ses conséquences - Broché, 3 mai 2000.

Auteur : Léo Ruselet

Léo Ruselet a consacré 6 ans à l'étude de l'éruption de la Montagne Pelée et de ses conséquences sociales. Dans le cadre d'une recherche doctorale devant l'Université des Antilles et de la Guyane, l'auteur livre au public l'histoire sociale du désastre et restitue toute la dimension de la catastrophe qui a fait 29000 victimes en 1902. Le livre est agréable à lire, bien illustré, et l'auteur apporte des réponses claires sur la science de l'époque et les responsabilités des autorités politiques. Un ouvrage passionnant qui pousse au débat et nous apprend les leçons du passé.

Roman basé sur l'éruption de la Montagne Pelée

Le volcan arrive ! L'éruption de la Montagne Pelée 8 mai 1902 - Collection Ce jour-là - 1 janvier 1970.

Auteurs : Thomas Gordon Witts, Max Morgan

L'éruption de la Montagne Pelée en 1902, une des plus grandes tragédies de l'histoire des Antilles françaises qui a fait 29000 victimes et décimé la ville de Saint-Pierre. L'auteur de ce livre raconte les faits de manière romancée, laissant entrevoir la triste réalité de la catastrophe. 

Les randonnées sur la Montagne Pelée en Martinique

La meilleure façon de visiter et de découvrir le volcan Pelée est de partir en randonnée. Il existe de nombreux sentiers balisés, plus ou moins longs. Pensez à bien vous renseigner avant de vous lancer dans l'aventure, car la montagne culmine à 1397 mètres d'altitude et les chemins de randonnée sont raides par endroit.  Nous vous recommandons de partir tôt le matin surtout si vous êtes dans le sud de l´île et de prévoir un coupe vent. Il existe plusieurs points de départ. Vous trouverez différentes possibilité pour vous arrêter et respirer (1er refuge,  le 2ème refuge et  3ème refuge).  Après avoir bien grimpé pour arriver au sommet de l'Aileron (1107m), vous pourrez souffler tout en marchant sur le plateau des Palmistes à 1230m.  Vous serez récompensé par la vue sur la montagne Pelée et son imposante Caldeira. Après avoir traversé le cratère vous arriverez au cône  de 1902 puis il faudra monter  sur un entier assez chaotique en direction du sommet réel appelé Chinois culminant à 1395m.

En collaboration avec les Bureaux de la Randonnée, quelques suggestions de circuits sur et autour de la Montagne Pelée. Les Accompagnateurs en Montagne du Bureau de la Randonnée vous proposent de venir découvrir avec eux le cœur de la Marche Verte : Faune, flore, histoire, volcanisme, culture, traditions… profitez de leurs connaissances pour « randonner intelligent ». Le Bureau de la Randonnée organise des randonnées (montagne Pelée, forêt tropicale…), des remontées de rivières et des cascades martiniquaises sur demande en fonction de la disponibilité des accompagnateurs.

Plus d'informations sur les randonnées en Martinique :

Sentiers balisés Martinique - Randonnées pédestres

Idées de parcours de randonnées pédestres à la Martinique

 

À visiter :

Poursuivre votre lecture avec :