Infos pratiques COVID-19

Faune sauvage Martinique

À l’image de sa flore sauvage et des différentes espèces végétales, la faune de Martinique est très riche et variée et compte nombre d’animaux différents. La préservation de la faune et de la flore et de ses différents écosystèmes est d’ailleurs essentielle sur l’île.

Faune terrestre sauvage ou faune aquatique, il vous faudra réserver votre voyage pas cher et vos billets d'avion pour la Martinique afin de pouvoir les admirer à loisir.

À première vue essentiellement composée d’oiseaux, de poissons et de crustacés, la faune sauvage terrestre compte aussi différents types de reptiles, papillons, amphibiens et petits mammifères exotiques qu’il vous sera possible d’observer et de photographier dans leurs milieux naturels lors de votre voyage en Martinique.

Séjour auprès de l´incroyable faune sauvage de Martinique

Avec son climat tropical, les zones humides de l’île forment un écosystème spécifique et sont recouvertes d’une végétation exubérante, propice au développement de différentes espèces animales et végétales dont certaines sont protégées. La forêt sèche n’est pas en reste et est également le refuge de certaines espèces animales.

Les mammifères de Martinique

Parmi les différentes espèces animales que vous pourrez admirer sur l’île de la Martinique, 4 mammifères se distinguent particulièrement.

Les manicous, de la famille des opossums, est à peu près aussi gros qu'un chat. Il possède une queue mince et lisse et pèse entre 500 et 1 500 grammes. Animal nocturne, il mange aussi des fruits, des vers, des grenouilles, des insectes et parfois aussi des oiseaux et des œufs.

La mangouste, originaire d’Inde, a été introduite à la fin du XIXè siècle pour chasser les serpents. Il en existe environ 30 spécimens différents qui mesurent entre 30 centimètres et un mètre de long.

Le "racoon" est un raton laveur qui sert d’emblème au parc national. Bien qu’ils soient protégés, ils sont malheureusement encore victimes de braconnage.

Enfin, les guimbos sont des chauves-souris frugivores dont le milieu naturel est la forêt ou les grottes du littoral.

 

Les reptiles en Martinique Manicou et iguane

Les animaux sauvages les plus courants sont discrets à l’instar de l’iguane délicatissima et de l’iguane vert. Avant 1502, la Martinique, ou île aux fleurs était appelée « Jouanacaëra » c’est-à-dire « île aux iguanes ». Animal fascinant, ce drôle de reptile aux allures préhistoriques peut parfois atteindre jusqu’à 1m50 de long. Il est plutôt craintif et inoffensif, et fait par ailleurs partie des espèces protégées.

Lors de vos vacances en Martinique, vous croiserez plus facilement quelques petits lézards verts inoffensifs hors des villes, les anolis ainsi que les mabouyas, plutôt marron translucide, ils sont très craintifs et sortent la nuit.

Enfin, le seul serpent dangereux en Martinique est le fameux trigonocéphale ou fer de lance Long de 1,5 à 2,5 mètres, son venin est mortel pour l’homme si une injection de sérum n’est pas faite dans les trois heures qui suivent la morsure. Ce reptile se nourrit de rats, de grenouilles, de souris. Ne vous angoissez pas cependant, vous avez très peu de chance d’en rencontrer sur votre passage, et l’antidote est disponible dans toutes les pharmacies martiniquaises.

Les amphibiens et crustacés de Martinique

Il existe aussi en Martinique une impressionnante variété de grenouilles de différentes tailles, qui entament la nuit tombée un chant lancinant. La petite grenouille est notamment endémique des Petites Antilles et on peut la trouver jusqu’à 1 250 m d'altitude. La femelle est plus grande que le mâle. Plutôt arboricole des forêts humides, elle s'adapte à tous les milieux même les maisons où elle peut être utile puisqu’elle se nourrit notamment de moustiques.

C’est aussi le cas des crabes ou ciriques. Crabe de mer aux reflets bleus, crabe de rivière qui vit en eau douce, crabe violoniste ou crabe Touloulou, on peut observer au moins 10 espèces différentes sur l’île. On admirera aussi la belle couleur violette des pattes du crabe mantou. Péché en grande quantité à la Pentecôte et à Pâques, il est comestible bien que moins apprécié que le crabe de terre. Par ailleurs, il est protégé de juillet à septembre.    

Souvent appelé "soldat" en martiniquais, le bernard-l'hermite est omnivore et charognard. Il a une allure étrange avec ses deux petits yeux, ses 4 antennes, ses 2 pinces (qui pincent très fort), ses 4 pattes rouges pour marcher, ses 4 petites pattes pour s'arrimer à la coquille et son abdomen tout mou. Il passe la majeure partie de son temps à rechercher une coquille vide pour s’abriter et il mange tout ce qui lui passe dans les pinces.

Enfin, le zabitan est une espèce d'écrevisse des cours d’eau de l’île. Il possède de très longues pinces et sa taille peut dépasser celle d'une petite langouste. Il est apprécié culinairement mais du fait du dépeuplement (et étant difficile à élever) est souvent remplacé par l’écrevisse d'élevage.

Scolopendre et mygale noire de Martinique

On trouve également à la Martinique une faune fascinante, qui peut être néanmoins source d’appréhensions.

Il s’agit notamment de la grosse mygale noire ou marron foncé à l’aspect velouté, appelée matoutou-falaise. On la trouve généralement en forêt, dans les endroits sombres et humides. Elle n’est pas agressive, mais peut provoquer une forte fièvre en cas de piqûre.

Il faut également faire attention à la scolopendre. Venimeuse, sa piqure ou morsure, bien qu’assez peu fréquente, est très douloureuse. Cet imposant mille-pattes, dont la longueur peut atteindre 40 cm, vit dans la nature et privilégie les endroits chauds et humides. Elles peuvent occasionnellement entrer dans les maisons tout comme le scorpion, autre espèce venimeuse.

À ce titre, lors de vos randonnées et excursions sur l’Île de la Martinique, nous vous recommandons de garder sur vous les numéros d’urgence pour palier à toute éventualité.

La Martinique et ses oiseaux

Mais la Martinique est avant tout une île remarquable pour l’observation de ses oiseaux : les hérons garde-bœufs, les sucriers, reconnaissables à leur ventre jaune et qui raffolent du sucre, les impressionnantes frégates, dont l’envergure atteint deux mètres, les grives, les moqueurs, les hérons, les aigrettes ...

Surtout, l’île est réputée pour ses colibris, que l’on peut généralement apercevoir butinant dans les hibiscus, et dont il existe quatre grandes espèces : le colibri madère, le colibri huppé, le colibri à falle vert et le colibri à tête bleue. Par rapport aux observations du père Du Tertre, qui s’intéressa notamment à la flore et à la faune de la Martinique au XVIIè siècle, il faut reconnaître que plusieurs espèces d’animaux ont disparu.

Les magnifiques perroquets verts, les aras, les perruches, mais aussi les tortues ou encore les flamands ont malheureusement été décimés par la chasse et la pêche intensive.

Préservons la faune fragile de Martinique

Aujourd’hui, prenant conscience de la richesse de sa faune mais aussi de sa fragilité, les autorités de la Martinique ont mis en place des politiques de protection de la flore et de la faune et de la biodiversité en générale, notamment à travers l’ONF.

Par ailleurs, le zoo de Martinique joue également un rôle dans la protection de la faune sauvage et travaille avec l'association SOS FAUNE SAUVAGE qui gère un hôpital et centre de réhabilitation des animaux sauvages en détresse.

 

Les livres disponibles afin de vous documenter sur la faune sauvage de la Martinique

Voici une sélection d'ouvrages imagés et bien documentés sur la faune et la flore de la Martinique. L'île des petites Antilles nous révèle tous ses trésors de la nature à travers des livres et des documents. Tout ce qu'il y a à savoir sur la faune sauvage de l'île se trouve dans ces livres. Les oiseaux, les mammifères, les poissons... n'auront plus de secrets pour vous. 

La faune et de la flore des Antilles illustrées

Guide de la faune et de la flore des Antilles - 21 août 2012

Auteur : Pierre Courtinard

Voici un guide pratique qui présente les espèces animales et végétales des Antilles. Les mammifères, les oiseaux, les reptiles, les amphibiens, les poissons, les crustacés et toute la flore sauvage sont illustrés et répertoriés dans ce livre très utile si vous préparez votre séjour en Martinique. Les descriptions sont simples, les photos sont de très belle qualité et ce livre de poche sera un compagnon parfait pour vous accompagner durant vos vacances.

Livre de dessins sur les plantes de la Martinique

Faune et flore de Martinique - 16 juin 1998

Auteur : Bibliothèque du voyageur

Gaëtan du chatenet est un grand illustrateur du Muséum national d'histoire naturelle. À travers ses dessins réalistes et splendides, il nous plonge dans sa passion pour l'ornithologie et la botanique. Le petit merle de Sainte-Lucie, la Gorge blanche, la Ramier cou-rouge, le siffleur de montagne ou encore le Colibri huppé sont un vrai plaisir pour nos yeux. Il nous fait partager ses connaissances à l'aide de légendes précises et détaillées. Il nous fait découvrir les rivages préservés, dans le but de nous sensibiliser sur la préservation de la faune et la flore de la Martinique qui subsistent grâce à un fragile équilibre. L'ouvrage est un enchantement pour tous les amoureux de la nature.

La beauté de la flore sauvage de la Martinique

Itinéraire sauvage - Martinique beauté, mystère de la faune et de la flore - 10 novembre 2013

Auteur : Pierre Courtinaud

La Martinique est une île des petites Antilles disposant d'une variété de paysages étonnants et luxuriants. En effet, la forêt tropicale occupe la moitié de la superficie de l'île. Le climat chaud et humide révèle une végétation généreuse et une faune étonnante. Ceux qui ont soif de connaissances trouveront dans cet ouvrage tout ce qu'il faut savoir sur la faune et la flore de la Martinique, à travers des images de toute beauté et des textes informatifs bien documentés. Partez à la découverte d'un monde sauvage fascinant, qu'il faut préserver de toute urgence.