House 3391572 1920

Les mots et expressions créoles indispensables pour votre séjour en Martinique

Le 09/06/2020

Vous avez enfin réservé votre séjour exotique en Martinique et piaffez d’impatience à l’idée de pouvoir bientôt vous détendre sur les plages paradisiaques de l’île ou de partir en randonnée sur les pentes de la Montagne Pelée au cœur de la Forêt Tropicale. En attendant de partir, que diriez-vous d’apprendre quelques mots et expressions en créole martiniquais ? En effet, au même titre que la gastronomie ou le zouk, la langue est un des piliers de la culture créole antillaise et martiniquaise. Ainsi, une phrase créole fera toujours son petit effet et une expression créole détendra immédiatement l'atmosphère.

Glossaire du vocabulaire créole pour vos vacances en Martinique

Pour ceux qui souhaitent apprendre à parler le créole antillais, voici un petit lexique de mots et expressions de la langue de Molière et leur traduction en créole. Vous pouvez les mémoriser et les utiliser à l’oral en les glissant dans vos conversations avec les habitants des caraïbes et notamment des Antilles françaises et des martiniquais. En tant que langues vivantes, en Martinique comme dans le créole de guadeloupe des phrases ou de nouveaux mots font couramment leur apparition.

Traduction de phrase en créole pour la vie de tous les jours

  • Bonjour en créole / Bonsoir : Bonjou / Bonswa
  • Comment allez-vous ? : Sa ou fé ?
  • Ca va bien : Sa ka roulé
  • Pardon  : Eskizé mwen
  • Au revoir : Ovwa
  • Bonne journée ! : Bon zourné
  • Bonne nuit en créole : Bònnuit
  • Merci en créole (beaucoup) : Mési
  • Excusez-moi/SVP : Si ou plé
  • Oui/Non : Wé / awa
  • Non merci : Awa mési
  • De rien / Je vous en prie : Pa ni pwoplem
  • Où est… ? / Comment aller à… ? : Ola an té ké pé vwé ?
  • Man : J’ai / Je
  • Nou : Nous
  • Man ka chèché an loto pou loué = Je cherche une voiture à louer.
  • Banque : Bank
  • Gare : Laga
  • Hôtel : Lotel
  • Hôpital : Lopital
  • Gauche/Droite : Goch/Dwet
  • Nord/Sud/Est/Ouest : No/Sid/Es/Wes
  • Quelle heure est-il ? : Ki lé li ye ?
  • Quand ? : Kan
  • Hier : Yé
  • Aujourd’hui : Jodi
  • Demain : Demen
  • Je suis en vacances : Yé ka vakans
  • La Martinique est un beau pays : Matinik sé an bèl péyi
  • Les vacances étaient très bonnes : Vakans la té ô top
  • Et pour être romantique, je t'aime en créole martiniquais : Man enmenw

Compter en créole

  • Les unités : Yonn, dé, twa, kat, senk, sis, sèt, uit, nèf, dis
  • Les dizaines : ven, trant, karant, senkant, swasant, swansanndis, katréven, katrèvendis
  • Cent : San

Le créole martiniquais dans les commerces

  • C’est combien ? : Ki pri ay ?
  • C’est très bon marché : Sa pa ché
  • C’est trop cher : Sa tro ché
  • Je voudrais acheter ça : An té ké vlé sa
  • J’adore/ Je déteste : i bon memm / I pa bon
  • Je ne fais que regarder. An ka gadé

Le créole dans les restaurants et bars

Vous prévoyez un repas dans un snack ou un bar local? Voici quelques expressions qui pourraient vous aider !

  • Je cherche un restaurant : Man ka chèché an restoran
  • J’ai faim/j’ai soif / Mwen fin/Mwen swef
  • Bon appétit / Anon fer
  • Santé / Santé'w
  • C’était délicieux : I bon memm
  • Qu’est-ce que vous me recommandez ? : Ka sa yé ?
  • Sans épice : Pa epis
  • Je voudrais… : Ban wen an...
  • Sers-moi un punch : Ba moin an punch
  • Eau : Lo
  • Thé/café : Té/Kafé
  • Bière/vin : Sopine/Vin
  • L’addition, SVP : Ban mwen adison
  • Allons prendre un petit coup de rhum : An nou pran on lagout
  • Donnez-moi un punch (citron, rhum, sucre) s’il vous plaît : Ba mwen an CRS souplé

En bonus, quelques expressions courantes en créole martiniquais

  • PADON PAKA GUERI BOS : le pardon ne guérit pas les bosses

  • SE GREN DIRI KA FE SAK DIRI : ce sont les graines de riz qui font un sac de riz

  • AN SEL MOUTON KA GATE TOUT TWOUPO LA : un seul mouton pourri tout le troupeau

  • BANNANN JONN PA KA VIN VET : les bananes jaunes ne deviennent pas vertes

  • CHYEN PA KA FE CHAT : les chiens ne font pas de chats

  • SOLEY KOUCHE MALE PA KA KOUCHE : le soleil se couche mais pas les malheurs

  • SA KI FET, FET : ce qui est fait, est fait

Histoire du créole

La langue créole tire ses origines de l'époque de la colonisation et de l'esclavage. Après avoir été très longtemps considérée comme un simple dialecte ou patois comme la langue des esclaves au temps des colonies, elle a aujourd’hui regagné sa place et ses lettres de noblesses dans le système éducatif puisqu’elle est enseignée aussi bien dans les écoles qu’à l’université. Evidemment certains intellectuels de l’île ont eu un rôle déterminant comme Aimé Césaire ou Patrick Chamoiseau, auteurs biens connus de la littérature antillaise, qui ont mené un long combat pour y arriver. Pour les martiniquais, parler créole fait donc partie intégrante de la culture antillaise et de leur être.

En réalité, il existe de nombreuses langues créoles puisqu’on en dénombre pas moins de 127 dans le monde ( créole seychellois, mauricien, réunionnais...). Le créole est une langue issue de la période coloniale et peut donc avoir, selon les endroits, des racines françaises, espagnoles ou anglaises par exemple. En Martinique, on parle le créole martiniquais dit « antillais » que l’on retrouve également, même s’il peut y avoir quelques différences, en Guadeloupe, en Haïti ou en Guyane.

Les origines linguistiques du créole

La langue officielle en Martinique est le français. Néanmoins, on peut parler de bilinguisme tant le créole antillais est parlé couramment au sein de la société martiniquaise. Pour se familiariser avec la langue, ce n’est pas compliqué. Elle est même celle que les martiniquais utilisent le plus fréquemment entre eux. Alors, si vous tenter d’apprendre le vocabulaire de base et de le parler un peu, cet effort sera grandement apprécié par les habitants qui vous réserveront un accueil d’autant plus chaleureux lors de votre séjour en Matinik !

Le créole (Kréyòl) antillais est fondé sur une base linguistique française à laquelle s’ajoute quelques expressions espagnoles et anglaises mais aussi des mots provenant des langues amérindiennes et africaines, notamment d’Afrique de l'Ouest, telles que le wolof, le fon ou l'éwé. De nombreux mots français y sont utilisés mais sont néanmoins presque incompréhensibles pour les continentaux. C’est n’est donc pas une surprise que les français de métropole aient un petit surnom : Zoreille. Venu de l’île de la Réunion, il provient du mot « oreille » pour parler des hommes blancs qui tendaient l’oreille pour comprendre la langue locale. Pour leur part, les békés sont les martiniquais nés sur l'île issus de familles de colons.

Les mots de vocabulaire français se sont créolisés par l’utilisation de 5 mécanismes linguistiques :

  • L'aphérèse : omission d’un ou de plusieurs sons au début d’un mot créole. Par exemple, écouter devient kouté et oublier se transforme en bliyé.
  • La syncope : suppression d'un ou de plusieurs sons dans un mot et notamment le "r" dans le cas du créole. Ainsi, marcher se transforme en maché et dormir en dòmi.
  • L'apocope : omission d'un ou de plusieurs sons à la fin d'un mot. Table devient tab et calvaire kalvè.
  • La prosthèse : ajout d’un son au début d’un mot, par exemple, mer devient lanmè ou stylo se transforme en estilo.
  • L'épenthèse : insertion d’un son au milieu d’un mot. Rare dans le créole basé sur le français on peut néanmoins citer chavirer qui devient chalviré ou trébucher avec trilbiché.

Enfin, lorsque l’on veut apprendre le créole, il y a deux règles de base à connaitre. Concernant la phonétique, vous devez prononcer tout ce que vous lisez ou entendez et, sachez qu’en créole le vouvoiement n’existe pas !

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la langue créole, des guides de conversation en créole et des dictionnaires sont à découvrir afin de  préparer votre séjour en Martinique.

  Suivant : Que faire en vacances en famille à la Martinique ?